Échographie (transvaginale)

L'échographie transvaginale, ou échographie transvaginale, est un examen extrêmement utile et largement utilisé en gynécologie et en obstétrique. C'est une méthode de diagnostic simple, non invasive et indolore qui, utilisant le phénomène de réflexion, de diffusion et de propagation des ondes ultrasonores avec une fréquence de l'ordre de 2-50 MHz, permet d'obtenir des images de la section transversale de organes. Ces images sont de bonne qualité et permettent ainsi une évaluation correcte de l'état des organes internes, la détection de différents types d'anomalies, et encore des diagnostics plus précis sous le contrôle de l'image échographique. Pour cette raison, et également en raison de la sécurité de cette méthode pour la santé du patient, elle a trouvé une large application dans tous les domaines de la médecine. L'échographie transvaginale est utilisée pour évaluer l'état des organes reproducteurs féminins, le plus souvent en raison du fait que l'examen échographique à travers la paroi abdominale est dans ce cas entravé par la présence d'anses intestinales aérées. Cet examen doit être un complément de routine à l'examen gynécologique, car dans de nombreux cas, il permet de détecter de telles anomalies impossibles à reconnaître lors d'un examen manuel.

Voir la vidéo : « Quels tests devez-vous faire avant de décider d'avoir un bébé ? »

1. La méthode d'exécution de l'échographie transvaginale

Cet examen ne nécessite pas de préparation particulière de la part du patient. Après s'être présentée au bureau, on lui demande de se déshabiller de la taille vers le bas et le test est effectué allongé. La machine à ultrasons transvaginale est équipée d'une tête spéciale sur laquelle le médecin met un préservatif, puis d'un gel à ultrasons, ce qui facilitera l'insertion de la tête dans le vagin. La tête de l'appareil émet des ondes ultrasonores, grâce auxquelles l'image des organes examinés est obtenue sur l'écran du moniteur.

L'examen ne prend pas longtemps et, s'il est effectué correctement, il n'est pas douloureux. Si nécessaire, elle peut également être pratiquée pendant la menstruation, et même chez la femme avant les rapports sexuels. Plus important encore, l'examen échographique peut être répété plusieurs fois sans nuire à la santé. Chez les femmes enceintes également, la réalisation de ce test, même à plusieurs reprises, n'est dangereuse ni pour la femme ni pour le fœtus en développement.

2. Applications de l'échographie transvaginale

L'échographie transvaginale est un examen extrêmement utile dans le diagnostic gynécologique. La qualité de l'image obtenue est plusieurs fois supérieure à l'échographie transabdominale et permet de visualiser ces structures et leurs pathologies indisponibles dans un examen gynécologique classique. L'importance de ce test dans la détection des pathologies ovariennes, telles que les tumeurs ovariennes néoplasiques, les pathologies utérines telles que les fibromes, les anomalies de l'endomètre ou les anomalies cervicales, peut être mentionnée avant tout. Il est également d'une grande importance en cas de difficultés à tomber enceinte, car dans certains cas, il permet de détecter leur cause et également de déterminer précisément l'heure de l'ovulation, c'est-à-dire l'heure à laquelle la fécondation est la plus susceptible d'avoir lieu.

L'échographie transvaginale est également un test précieux pendant la grossesse. Il permet non seulement d'identifier la présence d'une bulle gestationnelle, la fréquence cardiaque fœtale et son sexe, mais aussi de détecter divers défauts chez un enfant en développement, et facilite ainsi une bonne préparation à sa venue au monde. Il vous permet également de contrôler l'état du placenta, du col de l'utérus ou la quantité de liquide amniotique.

En standard, il est recommandé de réaliser une première échographie entre la 11e et la 14e semaine de grossesse pour déterminer le plus précisément possible l'âge gestationnel, puis entre la 18e et la 23e semaine de grossesse pour évaluer l'anatomie du fœtus , sa biométrie et son échocardiographie cardiaque, et enfin un examen ultérieur après 30 semaines pour évaluer la croissance fœtale et éventuellement estimer le poids du fœtus à l'accouchement. Le plus souvent, cependant, une échographie pendant la grossesse est effectuée beaucoup plus souvent, ce qui, en raison de la sécurité de ce test, n'est pas nocif pour l'enfant en développement.

Mots Clés:  Accouchement Rossne Ont Région-