Hyperthyroïdie et grossesse

L'hyperthyroïdie pendant la grossesse peut résulter soit d'un excès réel d'hormones thyroïdiennes dû à l'hyperthyroïdie, soit de l'action de l'hormone placentaire bêta-hCG (appelée thyrotoxicose gestationnelle). La bêta-hCG à des concentrations élevées a un effet similaire à celui de la thyrotropine (TSH), qui stimule la glande thyroïde à sécréter des hormones. Des niveaux élevés de bêta-hCG peuvent donc donner des symptômes discrets d'hyperthyroïdie et entraîner de faibles taux de TSH. La thyréotoxicose survient le plus souvent au cours de la première grossesse et coexiste avec le soi-disant vomissements incontinents. Cependant, elle ne nécessite pas de traitement, mais disparaît d'elle-même après un certain temps.

Regardez le film : "Le meilleur moment pour tomber enceinte"

1. Symptômes de l'hyperthyroïdie

Les symptômes d'une thyroïde hyperactive sont divers. Les principaux symptômes d'une glande thyroïde hyperactive sont :

  • augmentation de la transpiration corporelle,
  • hyperactivité nerveuse,
  • intolérance à la chaleur,
  • se sentir essoufflé
  • palpitations,
  • faiblesse et fatigue
  • aversion pour l'effort physique et intellectuel,
  • faible poids corporel,
  • manque d'appétit
  • serrer des mains
  • yeux exorbités,
  • insomnie,
  • hypertrophie de la glande thyroïde, Je préfère.

2. Diagnostic et traitement de l'hyperthyroïdie pendant la grossesse

L'hyperthyroïdie causée par un dysfonctionnement de la prostate, diagnostiquée avant ou pendant la grossesse, nécessite un traitement par un endocrinologue. Une thyroïde hyperactive pendant la grossesse est associée à un risque accru de fausse couche. L'hyperthyroïdie cliniquement apparente et sa forme latente - associée uniquement à une réduction des taux de TSH, sont traitées. En quoi la véritable hyperthyroïdie diffère-t-elle de la thyrotoxicose gestationnelle ? Il est nécessaire d'effectuer des tests de diagnostic, tels que:

  • détermination du niveau de TSH,
  • détermination du taux d'hormones thyroïdiennes,
  • palpation des lobes thyroïdiens,
  • Échographie thyroïdienne.

L'examen échographique pendant la grossesse est sans danger et ne menace pas le développement du fœtus. L'échographie de la glande thyroïde vous permet de déterminer la taille et la structure de la glande thyroïde.

Dans le traitement de l'hyperthyroïdie, les médicaments thyroïdiens sont utilisés pour équilibrer et maintenir le niveau approprié d'hormones thyroïdiennes dans le sang. Chez la femme enceinte, les médicaments thyrostatiques sont utilisés aux doses les plus faibles possibles car ils sont tératogènes et peuvent nuire au développement du fœtus. Cependant, des études montrent que l'hyperthyroïdie non traitée est beaucoup plus dangereuse pour le fœtus que les effets nocifs des médicaments thyréostatiques. Si les dosages des médicaments sont bien choisis, l'effet sur le fœtus est minime. Si la cause de l'hyperthyroïdie est la maladie de Graves, la stimulation thyroïdienne doit être interrompue une fois que les taux de TSH sont atteints. Si des nodules toxiques sont à l'origine de l'hyperthyroïdie, il est préférable de prendre le médicament jusqu'à la fin de la grossesse.

Dans les cas extrêmes d'hyperthyroïdie pendant la grossesse (gros nodules, intolérance médicamenteuse), la glande thyroïde peut être opérée - de préférence au deuxième trimestre. Avec une hyperthyroïdie correctement traitée, l'accouchement naturel n'est pas interdit. L'administration modérée de médicaments pendant la grossesse et après l'accouchement n'a aucun effet sur l'allaitement naturel. L'hyperthyroïdie post-partum due à la maladie de Graves a tendance à s'aggraver, il est donc important de prendre soin de la puerpéralité. Le nouveau-né peut également développer une hyperthyroïdie pendant une courte période lorsque la mère lui administre des anticorps anti-thyroïdiens.

Mots Clés:  Cuisine Ont Région- Rossne